Order 3 or more physical items and get 1¢ postal shipping
Alain Roudier | Joseph Haydn: Sonates, Variations

Go To Artist Page

Recommended if You Like
Joseph Haydn Ludwig Van Beethoven Wolfgang Amadeus Mozart

More Artists From
FRANCE

Other Genres You Will Love
Classical: Piano solo Classical: Sonata Moods: Instrumental
There are no items in your wishlist.

Joseph Haydn: Sonates, Variations

by Alain Roudier

Alain Roudier joue des pièces de Joseph Haydn sur un pianoforte en forme de clavecin original Erard (vers 1795) restauré par Alain Moysan, Francis Duvernay et Bernard Jacoutot. Enregistrement public.
Genre: Classical: Piano solo
Release Date: 

We'll ship when it's back in stock

Order now and we'll ship when it's back in stock, or enter your email below to be notified when it's back in stock.
Continue Shopping
available for download only
Share to Google +1

To listen to tracks you will need to update your browser to a recent version.

  Song Share Time Download
clip
1. Sonate en do majeur Hob. XVI/7
6:21 $1.99
clip
2. Sonate en sol majeur Hob. XVI/G1
10:23 $2.49
clip
3. Variations pour le clavecin en ré majeur Hob. XVII/D1
9:16 $1.99
clip
4. Sonate en si bémol majeur Hob. XVI/2
19:07 $2.99
clip
5. Andante et variations en fa mineur Hob. XVII/6
18:17 $2.99
Downloads are available as MP3-320 files.

ABOUT THIS ALBUM


Album Notes
Ce disque à été réalisé à l'occasion de l'exposition :
SEBASTIEN ERARD, L'AVENTURE DU PIANOFORTE - au Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon (septembre-décembre 1995).

Alain Roudier, pianoforte Erard Frères, vers 1790 (collection Alain Roudier)
Restauration et préparation de l'instrument : Alain Moysan, Francis Duvernay, Bernard Jacoutot
Enregistré au château de Vaire-Le-Grand, Doubs
Coordination de production : Françoise Frontczak
Prise de son : Vincent Blanchet

Pour la première fois et à l'occasion de l'exposition Erard au musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon, des œuvres pour le pianoforte de Haydn sont interprêtées et enregistrées sur le plus ancien pianoforte Erard à queue connu pourvu d'une mécanique à échappement simple, mécanique dont le principe, repris, modifié ou amélioré ensuite par d'autres facteurs et par Erard lui-même, fera école tout au long du XIXème siècle.
Ce pianoforte Erard daté de 1790, en forme de clavecin, modèle orné, se présente comme un exemplaire unique en son genre. Sa découverte et son étude ont remis en question bon nombre de certitudes établies jusqu'alors, traitant de l'évolution de la manufacture Erard, dans les premières années. Nous avons déjà dans l'oreille, depuis un certain temps, les sonorités des claviers à mécanique viennoise, sonorités que l'on a souvent tendance à considérer comme l'unique référence dans le domaine du pianoforte de la fin du XVIIIème siècle ; le pianoforte Erard de 1790 montre qu'il existe parallèlement à la facture viennoise de cette époque, un type de fabrication français-anglais qui possède ses propres caractéristiques. - Patricia Faivre

Read more...

Reviews


to write a review