Order 3 or more CDs and get 1¢ domestic shipping through 03/31/2020.
Diego Origlia | Le Sentiment Et La Raison

Go To Artist Page

Recommended if You Like
Caetano Veloso Francis Cabrel Tracy Chapman

More Artists From
France European

Other Genres You Will Love
World: World Fusion Blues: Folk-Blues Moods: Type: Acoustic
There are no items in your wishlist.

Le Sentiment Et La Raison

by Diego Origlia

Un album de "World Music" chargé d'espoir !
Genre: World: World Fusion
Release Date: 

We'll ship when it's back in stock

Order now and we'll ship when it's back in stock, or enter your email below to be notified when it's back in stock.
Continue Shopping
available for download only
Share to Google +1

To listen to tracks you will need to update your browser to a recent version.

  Song Share Time Download
1. On Peut Tout Transformer
4:27 $0.99
2. L'enfant Et La Lune
4:18 $0.99
3. My Prison
3:03 $0.99
4. Artista
3:58 $0.99
5. C'est Mon Combat
4:03 $0.99
6. Olvidame
3:43 $0.99
7. Doctor Says
4:33 $0.99
8. La Ballade De Maintenant
4:33 $0.99
9. Music
4:11 $0.99
10. Sarò Il Tuo Albero
3:20 $0.99
11. Nissa
5:18 $0.99
12. Filastrocca
5:58 $0.99
13. Le Petit Train
4:03 $0.99
14. Un Giorno Nuovo
5:08 $0.99
Downloads are available as MP3-320 files.

ABOUT THIS ALBUM


Album Notes
LE SENTIMENT ET LA RAISON – Diego Origlia


Pourquoi

Ce nouveau travail est né de la nécessité de rebondir à un moment clé de ma vie où il a fallu développer courage et espoir.
J’ai donc décidé de ressembler les nouvelles compositions avec quelques morceaux plus anciens qui étaient significatif pour moi dans ce contexte.
Les thèmes abordés traitent de ma quête philosophique du sens de la vie et de la nécessité de trouver des réponses concrètes aux évènements du quotidien.


Comment

D’un point de vue plus formel, je souhaitais collaborer et enregistrer avec d’autres musiciens pour créer un son « live » et non pas me laisser embarquer par les multiples possibilités de la production numérique.
Ma musique c’est des chansons, et je voulais les traiter d’une façon simple et naturelle.
On a décidé de commencer à travailler avec Fabrice Bistoni lors d’une rencontre au jardin d‘enfants du quartier où l’on habite.
Nous sommes tous les deux des jeunes papas…
On se connaissait depuis quelques années déjà mais c’était la première fois qu’on collaborait ensemble.
J’ai appris à l’apprécier pour sa franchise, ses délires et son groove…
À l’occasion d’un concert dans la Vallée de la Roya j’ai donc décidé de tester la formation du trio avec Fabrice et Jean Luc Danna qui est sans doute le musicien qui m’a le plus encouragé et soutenu depuis mon arrivée à Nice il y a quinze ans.
Jean Luc, pour ceux qui ne le connaissent pas, est un batteur percussionniste hors pairs qui aborde toujours la musique d’un point de vue humaniste.
Depuis plusieurs années déjà j’ai décidé de suivre son exemple et son engagement.
C’est comme ça qu’est né la base de la formation du disque.
Après une période de pré production où l’on a travaillé sur les morceaux avec Fabrice et quelques répétitions avec Jean Luc, nous est apparue clairement que la meilleure forme d’enregistrement serait une résidence en studio pour fixer le moment présent.
Depuis plusieurs années déjà je collabore avec le « MMA Studio » de Marco Giurisato et l’Association « Voci Libere » à Cuneo, ma ville natale en Italie.
De ces deux structures aussi j’apprécie la capacité de réunir le professionnalisme avec la convivialité et une grande sensibilité humaine.
Avec eux, je partage aussi une vision plus sociale et non seulement esthétique de la musique.

On a réussi à trouver un moment commun dans les agendas chargés de chacun et on a fixé le rendez-vous pour fin juillet 2014.
Le but principal que j’ai voulu partager pendant cette résidence a été de vivre un moment joyeux et détendu.
Objectif réussi.
Après deux jours et demi de studio on est sorti avec les 12 titres enregistrés et des super souvenirs humains…
La suite du travail, que j’ai accompli dans mon « Atelier de Musique » à Nice, a été de rajouter quelques traces supplémentaires pour enrichir le son et puis prendre le temps nécessaire pour bien soigner le mixage en équipe avec Marco et Jean Luc.
C’est dans cette phase de la production que j’ai voulu proposer la collaboration à d’autres musiciens qui m’ont accompagné pendant ces dernières années.
Maria Marolany, amie de longue date, a accepté de placer sa voix pour quelques chœurs et contrechants.
C’est pendant une des sessions d’enregistrement qu’elle m’a présenté Berthie, chanteuse camerounaise installée récemment sur Nice, qui s’est jointe à elle sur deux titres.
Cadeau…
Franco Olivero, flutiste, saxophoniste et musicothérapeute de Cuneo a accepté aussi de se joindre au projet en posant une flute indienne sur la chanson « Artista » qu’on avait déjà eu l’occasion de jouer ensemble lors de quelques concerts.
Et enfin Abdel Tebbaa, compagnon de multiples aventures musicales, lui aussi s’est prêté au jeu avec son oud qui apparaît sur trois titres.
J’ai souhaité joindre à ce travail deux « bonus tracks ».
La chanson « Le petit train » que j’ai écrite et produite pour soutenir le combat de sauvegarde de la ligne ferroviaire qui relie Nice et Cuneo et qui est menacé de disparaitre.
Et pour finir un solo instrumental de guitare, berceuse pour mes enfants…

Résultat

Le son qui en ressort est teinté de « world music », ce qui me correspond et me représente.
J’ai toujours aimé nourrir ma musicalité avec toutes sortes de traditions et du coup j’aime bien me positionner aujourd’hui au carrefour où à la frontière de tout cela.
Mes compositions d’ailleurs, qui se baladent d’un style à l’autre, d’une langue à l’autre, sont le résultat de cette approche.
Je crois aussi que c’est le défi de cette « nouvelle époque de civilisation globale » (Nissa) où l’on peut saisir l’opportunité pour s’enrichir mutuellement des différences de chacun tout en retrouvant notre humanité commune.

…Plus facile à dire qu’à faire…

Patience, persévérance, écoute et dialogue…

Read more...

Reviews


to write a review